Maroc royaume du soleil
 

Destination Vacance Maroc

 

EL-JADIDA

El Jadida - MarocLes Portugais s'y implantent en 1502 et construisent un fortin qu'ils nomment Mazagan. La ville devient un établissement commercial important. Les voiliers d'Europe et d'Orient y font escale pour se ravitailler. En 1769, les Portugais sont chassés et la ville détruite. Elle est repeuplée au début du xixc siècle par des tribus arabes des environs et par une importante communauté juive venue d'Azemmour. Elle prend le nom d'El-Jadida (« La Nouvelle «), et retrouve le nom de Mazagan sous le protectorat français.

OUALIDIA

Cette petite station balnéaire très fréquentée en été doit son nom au sultan El-Oualid qui, en 1634, y fit construire une kasba. Passé le centre-ville, on atteint une très belle plage qui borde une lagune où la baignade est sans danger. Côté océan, la mer est tumultueuse. C'est en outre un des sites de la côte où l'on pratique le surf, particulièrement adapté aux débutants. Parmi les résidences d'été, on peut apercevoir le palais que fit construire Mohammed V.
La ville est aujourd'hui un important centre d'ostréiculture. Une promenade dans les parcs notamment le parc à huîtres, et une dégustation sur place constituent des escales des plus agréables.

SAFI

Important port marocain depuis le xvie siècle, la ville de Safi est aujourd'hui un centre industriel et un grand port sardinier grâce au développement de la pêche et de l'industrie de transformation et d'exportation des phosphates. Cité en pleine expansion, Safi conserve une médina intéressante et les traces de son passé portugais.
La médina
Derrière ses remparts, la médina occupe un triangle d'une base d'environ 300 m. La rue du Souk, bordée de boutiques et d'ateliers, conduit à Bab Chaaba ( porte du Vallon ). Près de la Grande Mosquée, au sud de la médina, la chapelle portugaise (entrée payante) correspond à l'ancien chœur de la cathédrale de Safi édifiée par les Portugais en 1519.
Dar el-Bahr
Le château de la Mer est une petite forteresse dominant la mer. Bâti par les Portugais au début du xvie siècle, il sert de résidence au gouverneur, puis aux sultans au xviie siècle. On peut voir sur l'esplanade des canons fondus en Espagne, au Portugal et en Hollande.

ASILAH

D'origine phénicienne, Asilah est une ville importante à l'époque mauritanienne (elle frappe alors la monnaie), puis romaine. Asilah - MarocElle est prise par les Portugais en 1471 et devient un centre de commerce avec Les pays méditerranéens. La ville passe sous contrôle marocain à l'époque de Moulay Ismaïl (1691). À la fin du XIX siècle, Raissouni, un : retendant au pouvoir, brigand, rançonneur, Kidnappeur, en fait sa capitale.
Profitant des intrigues qui se jouent autour du souverain, il obtient la place de pacha puis de gouverneur du pays jbala (1906). Il se fait construire un palais face à la mer, dont il est chassé par les Espagnols en 1924.
Les remparts enserrent une petite ville au charme indalou. Dans les ruelles pavées et chaulées, les maisons, aux boiseries peintes en bleu ou vert, s'ouvrent par des balcons aux moucharabiehs discrets.

LE RIF

D'une superficie d'environ 30000 km2, le Rif offre, outre ses médinas, d'admirables sites naturels à découvrir : haute montagne, caps, gorges, arches creusées dans la dorsale calcaire et salines artisanales. Il faut aussi mentionner les souks ruraux Rif - Marochebdomadaires, qui sont toujours des lieux privilégiés pour entrer en contact avec la population. En juillet se tient l'un des pèlerinages ou moussems les plus connus du Maroc : celui du jbel Alam auprès du tombeau de Moulay Abdesselam ben Mchich, un mystique soufi très vénéré, mort en 1228. Les environs immédiats de Chefchaouen permettent aux possesseurs de voitures tout terrain, mais aussi aux randonneurs, de découvrir l'un des rares greniers collectifs du Rif occidental à Akrar d'El-Kelaa, et le parc naturel de Talassemtane aux très belles sapinières protégées.

El-Hoceima

La baie sur laquelle descend la ville blanche d'El-Hoceima est l'un des plus beaux sites naturels du Maroc. Le port, très actif, abrite de nombreux restaurants.

VALLÉE DES AÏT BOUGUEMEZ

Environnée de cimes arides, cette vallée à large fond plat s'étire tout en longueur. Royaume de la tribu des Aït Bouguemez, Ait Bouguemez - Maroccultivateurs  sédentaires, elle est tapissée d'un damier de lopins de terre méticuleusement labourés et sertis derigoles. Sous les frondaisons des noyers, les champs d'orge et de blé ondulent. Sur les versants arides, des hameaux en pisé se blottissent autour d'anciennes maisons fortes, les tighremts. La vallée des Aït Bouguemez est le point de départ de superbes randonnées vers le massif du M'Goun. Vingt-sept villages jalonnent la vallée entre Agouti et Zaou'ia Oulemzi. La tribu des Aït Bouguemez est considérée comme la plus ancienne de la région.

Adossés à la montagne, les hameaux de la vallée des Aït Bouguemez se fondent dans le relief, couleur de la terre qui les porte. Les maisons sont encastrées les unes dans les autres, chaque toit plat étant utilisé commeterrasse par les habitants de la maison du dessus. Surplombant la rivière et le champ familial, ces maisons cubiques sont exposées au soleil levant et adaptées aux rigueurs du climat. En bas de la vallée, elles sont toutes bâties en pisé, mélange de terre crue extraite sur le lieu même de la construction, d'eau et parfois de paille. Dans les villages au-dessus de 2200 m, la pierre sèche s'impose, le pisé résistant mal à l'altitude, au froid et à l'humidité. Les toits sont l'objet de tous les soins.

 

 
Carte Maroc

Découvrez la géographie du Maroc

Géographie

Circuit pour visiter le Maroc »
Album Maroc

Des photo prises lors des voyages à travers le Maroc...c'est juste sublime

Voyage par photo »